Le Mot du Directeur

Une dynamique au service des jeunes.

Nos projets ont pour dénominateur commun les jeunes et leur réussite socio-professionnelle au Sénégal.  Ces jeunes gens (garçons et filles de 16 à 30 ans) qui ont un parcours scolaire incomplet sont fortement motivés pour acquérir une certaine dextérité professionnelle, bien sûr primordiale mais pas suffisante ; elle doit être complétée par la maîtrise de fondamentaux comme l’utilisation de la langue française (oral et écrit), les outils de l’informatique ou une réflexion citoyenne sur la responsabilité de chacun dans l’organisation de la société et la protection de l’environnement. Les défis sont ambitieux et exigent de notre part une attention toute particulière pour atteindre le but final.

Tout d’abord, l’aide au travail personnel est primordiale ; en dehors du Centre, nos élèves travaillent chaque jour pour aider à la subsistance de la famille : emplois informels, travaux domestiques, agraires ou de pêche. Par voie de conséquence, poursuivre ses études à la maison est difficile voire impossible ; afin de remédier à ce handicap, le Centre de Formation Frédéric Ozanam instituera pour la prochaine année des études autour de deux matières : Français et Mathématiques, qui permettront à chacun de réaliser un travail personnel.

Le cadre de travail des élèves est un facteur essentiel à la réussite de leurs formations, et pour cette nouvelle année 2019/2020, nous proposerons des nouveaux locaux :

  • Un nouveau bâtiment de trois salles de cours d’une capacité de 30 élèves chacune, et une salle d’informatique, financés en totalité par une subvention exceptionnelle de 30 000 euros de la Fédération Les Mains Ouvertes. Qu’elle en soit remerciée !
  • Un laboratoire Pâtisserie qui complète l’atelier cuisine.
  • Un 3ème atelier Electricité Générale.
  • Un bureau d’accueil des élèves animé par le Surveillant Général.

La gamme des formations s’élargira en proposant une formation Mécanique automobile avec une option Motorisation bateaux. Nous espérons ainsi recruter des garçons et des jeunes filles de la Petite Côte.

Beaucoup de jeunes voudraient s’inscrire mais leur lieu de résidence étant trop éloigné de Warang, ils sont obligés d’abandonner faute d’un gîte pour la semaine… En réponse, nous avons décidé de bâtir Foyer Logement qui pourra dans un premier temps recevoir une vingtaine de jeunes du lundi au vendredi. 

Le cadre ne fait pas tout et la qualité de la formation au Centre Frédéric Ozanam doit être l’expression d’une pédagogie réfléchie et performante dispensée par chaque formateur ; toute l’année passée a été consacrée aux méthodes pédagogiques et à l’évaluation des compétences professionnelles des apprenants. L’équipe pédagogique a formalisé un livret de compétences qui trace l’évolution du parcours de formation de chaque apprenant pendant les deux ou trois années d’apprentissage.

Le C.F.F.O. permet aussi aux collaborateurs d’élargir leurs compétences dans de nombreux domaines de la vie professionnelle. Quinze salariés ont été formés au code de la route et à la conduite d’un véhicule et ont réussi brillamment leur permis de conduire.

La solidarité citoyenne et l’entraide sont au cœur de notre projet d’établissement rattaché à l’Enseignement Catholique du Sénégal. L’an dernier les élèves et les formateurs ont participé à la construction d’abris pour le jardin potager, à la rénovation de l’atelier de menuiserie ou à l’électrification et l’agencement d’une salle de cours et d’un atelier de travaux pratiques. Pour cette année, la place des élèves sera renforcée dans l’animation des temps festifs de l’année, la poursuite des travaux d’amélioration du site et des actions de solidarité citoyenne pour le village de Warang.

Ces quelques projets démontrent la vitalité de notre organisation et la dynamique développée par les élèves, les formateurs et tous les collaborateurs du Centre Frédéric Ozanam.

‘’ Co-construire est la porte d’entrée

d’une citoyenneté effective et efficace ‘’.

GILBERT MAGNIER, Directeur