Le Mot du Directeur

 Une bouteille à la mer

Les élections présidentielles au Sénégal ont reconduit à la fonction suprême (de façon démocratique et transparente, chose encore bien rare sur le continent africain !!!) Mr Macky Sall. Lors de son discours de prestation de serment du 2 avril 2019, le Président de la République a évoqué indirectement et bien sûr sans le savoir les actions de notre Centre de Formation et les jeunes du Sénégal.

…‘’ Cette jeunesse vibrante et créative qui incarne l’espoir et la force vitale de la nation sénégalaise […] Des efforts plus soutenus seront consacrés à l’emploi et l’employabilité des jeunes […] Je renforcerai les initiatives et les programmes dédiés à l’apprentissage et à l’esprit d’entreprise ‘’…

Comment ne pas souscrire à ces propos qui nous vont droit au cœur ? Mais sentimentalité à part, nous sommes prêts à soutenir le Président Macky Sall dans cette déclaration de bonnes intentions, et à y apporter notre collaboration active, avec les conditions suivantes :

– L’esprit d’entreprise, la qualification des jeunes et l’opérationnalité effective en entreprise sont les maîtres mots de notre organisation pédagogique et passent par des formateurs qualifiés, bien formés et rémunérés correctement. Nous sommes obligés de reconnaître que la modestie de nos finances reste un frein à cette dynamique.

– La formation par l’apprentissage est une idée qui a fait ses preuves dans de nombreux pays à fort potentiel artisanal et industriel. Nous nous référons à l’Allemagne qui sait valoriser les compétences de sa jeunesse en mettant à leur disposition des programmes de formation par un apprentissage à forte valeur ajoutée. Le CFFO est prêt à s’y engager et nous attendons depuis plusieurs mois, les propositions du Ministère pour nous y engager pleinement.

– Des formations qui répondent aux besoins du marché local voire national. La région de la Petite Côte a un fort potentiel de développement dans les métiers du tourisme, des services et du bâtiment. Nous sommes prêts à construire un partenariat avec les chambres de commerce, les groupes hôteliers, les communes environnantes et espérons que nos échanges déboucheront sur de réels programmes de formation pour la jeunesse de la région.

Depuis quelques mois, de nombreux visiteurs viennent nous rencontrer, et parmi eux les représentants d’ONG internationales, les chargés de mission de certains états européens ou du gouvernement du Sénégal. Tous nous disent : ‘’ Bravo, continuez, on a besoin de vous … ‘’

Messieurs les chargés de mission, vos encouragements nous vont droit au cœur, mais ils ne remplissent pas notre trésorerie, et vous savez bien que la croissance d’une entreprise ou d’une organisation de formation coûte cher, elle exige des investissements qui seront fructueux plus tard.

 Nous formons de nombreux jeunes de conditions sociales très modestes et qui n’ont pas de grands moyens financiers pour payer leur formation.

Nous souscrivons totalement aux propos du Président Macky Sall et nous pensons que cette proclamation nous permettra de poursuivre l’accompagnement des jeunes vers la qualification et l’insertion socioprofessionnelle.

Gilbert Magnier